Le soleil de Californie

Je suis partie travailler plusieurs semaines en Californie. C’était une belle expérience qui m’a inspiré quelques textes…

Il pleut depuis ce matin. Ah qu’est ce que c’est agréable le bruit de la pluie sur le toit. Non mais c’est vrai, dans ce pays il ne pleut jamais. On se lève le matin ah il fait beau. Au bout d’un mois c’est Ah il fait encore beau. Au bout de 2 mois c’est putain il fait encore beau! Le soleil en Californie c’est comme tout le reste on a l’impression que ça fait partie du décor mais que ça n’existe pas réellement, on n’arrive plus à y croire vu qu’il est toujours là. Entre ce soleil constant et les blondes à queue de cheval au corps irréel qui court sur le campus, j’ai des fois la nette impression qu’on se fout de ma gueule, que quelqu’un va surgir et me dire ahaha c’était une blague on a pas l’air si con en vrai. Mais non chaque matin je sors de chez moi et ça recommence. Ils sourient bêtement sur leurs vélos colorés dans un décor bizarre. Le vélo au début tu te dis c’est bien c’est pour l’environnement, le réchauffement climatique gnagnagna. Mais au bout d’une semaine à éviter les vélos dans les allées de la fac tu te prends à jurer. Et après 2 semaines, tu les détestes carrément ces étudiants en jogging débils à l’effigie de l’université sur les vélos qui surgissent de partout. A l’heure de pointe, ils sortent en masse de cours, c’est carrément l’enfer, je me retrouve des fois bloquée pendant plusieurs minutes à éviter une horde de vélos déboulant de toute part.
Non vraiment je ne sais pas ce qui m’a pris de me mettre dans cette galère. J’étais peinard à la maison dans mon pays dans lequel les gens parlent ma langue ou plus ou moins. J’avais le canapé en cuir rembourré avec des plumes d’oie le plus confortable de toute la contrée. Et il faut que je me foute dans cette galère, venir bosser en Californie pendant plusieurs semaines. Que madame elle a peur de s’encrouter, elle veut toujours faire de nouvelles expériences alors il ne faut pas se laisser aller et que donc ça ne se refuse pas ce genre d’expérience et que découvrir une nouvelle culture c’est bien ça ouvre l’esprit. « Je t’en ficherais poupette » des nouvelles expérience comme dirait ma grand mère.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s