« Les petites filles sages vont au paradis, les autres vont où elles veulent »

sagescroppe
Grâce au mouvement « Lillih contre l’endométriose » et l’implication de beaucoup de personnes malades ou pas, des témoignages et des articles paraissent dans les journaux et autres médias. C’est génial pour la reconnaissance de la maladie et peut être que bientôt plus personne ne pourra dire : « l’endométriose, ben, c’est quoi ça? » A chaque témoignage, je ne manque pas de pleurer… Nous revivons toutes nos propres histoires et c’est bien normal d’être si émue de voir enfin des femmes parler librement de cette maladie taboue. La lecture de l’article écrit par Marie Donzel ne m’a pas fait le même effet. Ce n’est pas un témoignage, c’est plus une analyse du silence et la méconnaissance qui entoure la maladie. Peut être car elle n’est pas atteinte elle même et a plus de recul, mais sûrement aussi car elle travaille et réfléchit aux rapports homme-femme depuis longtemps. Pour moi, son article posait plusieurs questions: est ce que c’est moins grave quand ce sont les femmes qui souffrent? ou qui ne peuvent pas avoir une vie sexuelle épanouie? Est ce que c’est moins grave puisque personne ne parle de cette maladie alors qu’elle touche une femme sur dix! L’endométriose est effectivement un problème de santé publique totalement ignoré et j’espère que les choses vont un peu changer avec la marche du 13 mars. Mais je ne peux pas m’empêcher de me demander comment les femmes ont appris à taire leur douleur à ce point. Les femmes atteintes d’endométriose ont des douleurs chroniques et prennent bien souvent de la morphine mais personne a l’air au courant. Notre douleur est bien souvent ignorée sciemment et malheureusement beaucoup de femmes sont obligées de s’autocensurer au quotidien car tu vas pas nous emmerder avec tes histoires de bonnes femmes, quand même! On arrive plutôt bien à parler du diabète de son mari à table le dimanche midi chez ses beaux parents mais beaucoup moins de l’endométriose de sa femme entre le poulet rôti et le déssert!…Un mécanisme assez complexe d’autocensure et de honte s’installe au cours des années. Pourquoi cette maladie est si taboue? Evidemment elle touche à l’intimité des femmes, leurs règles. Ca me fait toujours rire car en allant au boulot tous les matins je croise au moins 15 femmes à poil sur les panneaux publicitaires et autres mais parler des règles non ce n’est pas possible c’est sale. Depuis que j’ose parler de ma maladie, les gens sont souvent surpris : « comment peut on ne pas la connaître alors qu’elle touche 10% des femmes? OU C’est bizarre je ne connais personne dans mon entourage qui est atteint? » Il y a en a certainement des femmes atteintes dans l’entourage de tous ces gens mais elles ont appris à se taire comme moi! C’est un lent processus d’autocensure qui se met en place au fil des années qui nous fait taire car c’est sale, c’est la honte, c’est des trucs de chochottes, de gonzesses! J’aimerais tellement bousiller tous ces petites mécaniques qui me sont rentrés dans le cerveau au fil du temps, pouf oubliez, toute neuve, c’est bon tu peux vivre ta vie tranquillement et librement.. Des fois je me dis que ça va mieux, que j’en ai déniché 2,3 qui se planquaient et soudain je me surprends à avoir honte de donner le nom de ma maladie à un collègue ou même un ami car c’est un homme….. Le slogan « les filles sages vont au paradis et les autres ou elles veulent » a l’air simple et me fait sourire mais défaire les mécanismes déstructeurs qui mènent les femmes à se taire pendant des années, ben y’a du boulot ! Comment sortir des shémas qu’on nous a râbaché? C’est ce qui m’a plu tout de suite dans le mouvement Lillih , la parole libre et retrouvée! la solidarité! Des millions de femmes sont atteintes. Il est URGENT de les VOIR!
Merci à Marie Donzel pour ce bel article, le lien: http://blog.francetvinfo.fr/ladies-and-gentlemen/2014/03/10/comment-jai-compris-que-lendometriose-est-un-sujet-politique.html

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s