Je voulais dire merci à tous les personnages fictifs, râtés, anti-héros, inadaptés et autres qui m’aide à mieux vivre avec moi même !

autreroute
J’ai pris plusieurs fois l’avion ces derniers temps et donc retrouvé le plaisir inégalable des salles d’attente d’aéroport. Pour ne pas mourir d’une crise d’ennui aigue, je me suis équipée d’un bon policier. J’ai commencé la lecture d’une des enquêtes menées par Harry Hole. Jo NesbØ a écrit toute une série et j’aime beaucoup retrouver Harry. Il a des problèmes avec sa hiérarchie, on pourrait dire qu’il est hypersensible mais on pourrait dire aussi qu’il est franchement dépressif. Il a un gros problème avec l’alcool, bon il essaye de s’en sortir mais il est toujours plus ou moins entre 2 rechutes, mais c’est pas de sa faute non plus c’est qu’il est trop sensible… Il est assez moyen avec les femmes voir nul, d’ailleurs ses relations tiennent rarement le temps d’une enquête. Donc en gros, pour résumer, Harry est un looser, la définition même du anti-héros! Et ben pourtant, voilà, évidemment, il s’en sort et trouve le méchant à la fin de l’histoire! et Toc! Je l’ai découvert par hasard dans ma bibliothèque municipale préférée mais je me suis rendue compte que Jo NesbØ vendait des tas et des tas de bouquins! Donc je me suis dit qu’Harry ne devait pas plaire qu’à moi ! Et à bien y penser il y en a vraiment tout plein d’anti-héros : Adamsberg, le personnage imaginé par Fred Vargas, ne vit juste pas sur notre planète, ni dans notre espace temporelle et ben pourtant pareil, il trouve toujours le méchant à la fin, et Toc! Il y a aussi la commissaire retraitée (!) Lola Jost de Dominique Sylvain qui passe son temps enfermée chez elle à faire des puzzles! Et j’en oublie plein des gens biscornus, des pas-comme–il-faut que j’adore retrouver au fil des livres. Et il ne doit pas avoir que moi à les aimer vu que ce sont souvent des gros gros succès en librairie.
C’est quand même amusant, alors qu’on se doit d’être des « winners » tout en souriant, ambitieux mais pas trop, en ayant l’air épanoui et trop cool, hyperactif mais bon pas trop, drôle mas pas trop, poli avec son chef, qui ne boit pas trop et qui mange ses 5 fruits par jour pour rester en bonne santé comme ils ont dit à la télé. Bon ben oui, quoi, c’est marrant qu’on a tous l’air d’adorer les histoires de loosers inadaptés à notre société moderne! Si dixit monsieur Laborit, si la fuite dans l’imaginaire est la seule issue possible face à tout ça (L’éloge de la Fuite). je me dis que tous ces anti-héros doivent être notre médicament, notre pillule du bonheur, sans aucun effet secondaire à nous les imparfaits, ceux qui estiment qu’atteindre le canapé après le boulot, ben,oui, c’est déjà bien!
Sur ceux, je pars retrouver Harry en Australie ! Bonne lecture !

2 commentaires sur “Je voulais dire merci à tous les personnages fictifs, râtés, anti-héros, inadaptés et autres qui m’aide à mieux vivre avec moi même !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s