Endométriose & image de soi

Quelle image avons nous de nous mêmes ?

L’image de soi est la représentation mentale de nous-même. Et elle peut être subjective et perturbée par de nombreux facteurs. Notre miroir est malheureusement souvent déformant.

Diapositive02

L’endométriose et ses conséquences peuvent profondément modifier notre apparence physique. Les interventions chirurgicales entrainent des cicatrices. Les effets secondaires des injections ou traitements hormonaux peuvent être une perte ou prise de poids, des problèmes de peau, de pilosité, une perte de cheveux… Le choc de cette transformation peut engendrer de l’anxiété, et une forte détresse psychologique.

Les modèles féminins véhiculés dans les médias sont des facteurs qui peuvent perturber la perception de notre image corporelle.Ce processus peut être amplifié par les conséquences de la maladie. Ces normes  inatteignables et irréelles  engendrent une constante insatisfaction par rapport à nos corps. Mais est ce que la beauté ne devrait pas être définie selon NOS propres règles et NOS propres réalités ?

Les conséquences de la maladie obligent également parfois de vivre avec des stomies ou des sondes urinaires pour des périodes variables selon les atteintes et les patientes. En 2014, atteinte de la maladie de Crohn, le mannequin Bethany Townsed a eu la force d’assumer et de poser en bikini avec ses sacs de stomie. C’est encore un aspect  trop souvent caché, honteux et difficile à vivre au sein du couple… Suite à ses photos, beaucoup de monde a posté des photos sur les réseaux sociaux. Sa dbethany-townsend-768émarche a permis de briser un tabou et de parler de ce que pouvait être la vie avec une stomie alors que le sujet est quasi inexistant dans les médias et pourtant est ce que cela ne fait pas partie de notre réalité ? Il peut aussi parfois sembler que la maladie nous a « volé » une partie de notre image et donc un peu de nous même, de notre identité. Nos sociétés valorisent beaucoup l’individu à travers la beauté, l’apparence physique et c’est une des raisons pour lesquelles nous souffrons autant de son altération ou sa modification par la maladie. Mais ne sommes nous pas beaucoup plus que cela ?

L’australienne Taryn Brumfitt a publié cette photo sur les réseaux sociaux. Face à son miroir, c’était souvent :  « Tu es laide, imparfaite, grosse, petite, dégoûtante… »

taryn-brumfitt-Body-Image-Movement

Elle a réalisé qu’elle n’était pas un cas isolé.  Beaucoup de femmes ont les mêmes mots face au miroir… Elle a pris conscience à quel point ce comportement était destructeur et que même un corps presque parfait transformé par des heures et des heures de gym ou de musculations ne changeait en rien cette profonde insatisfaction. Et elle a initié un mouvement « Body Image movement » et un documentaire sur l’image corporelle. Son message est « Aimez votre propre corps, parce que c’est le seul que vous avez » ! La vidéo retraçant sa démarche:

Accepter ce nouveau corps peut aider à transformer notre miroir déformant en un miroir le plus bienveillant possible.

Diapositive03

Sans modifier notre apparence physique, la maladie peut également profondément changer notre relation au corps. Pour certaines, les troubles digestifs, urinaires ou la survenue des douleurs peuvent être difficile à concilier avec leurs vies sociales ou professionnelles. Ce n’est pas facile d’être la copine ou la collègue qui court aux toilettes, ou qui gâche les vacances car ses douleurs sont si aigues qu’elle doit se faire hospitalisée. Même avec une sacrée dose d’humour, c’est assez loin de l’image de soi sympa et glamour dont on peut rêver! Et le risque est de progressivement se renfermer. Gérer ces aspects dans notre vie affective et professionnelle peut engendrer beaucoup de stress et d’insécurité et déboucher sur des attitudes d’évitement et d’isolement social.

Sur les réseaux sociaux, les groupes de parole ou débat organisé sur différents aspects de la maladie peuvent permettre d’échanger sur les symptômes, se sentir moins seule face à la maladie et prendre du recul sur nos vécus. Les conséquences de la maladie sont des réalités inéluctables, inévitables. Les accepter peut permettre de passer à l’étape d’après, changer ce qui peut l’être, aménager notre quotidien, trouver des solutions aux blocages et situations compliquées quand c’est possible.

La pratique d’activité comme la sophrologie, le Yoga, ou la réflexologie plantaire peut aussi aider à se réapproprier nos corps. Dans ses vidéos, Miss endométriose nous donne ses recettes d’huiles essentielles pour se masser le ventre, soulager les douleurs, mais aussi nous relaxer. Elle nous parle de ses recettes de tisane ou ses positions de yoga préférées. La chaine Youtube et blog en anglais « My Endo Diaries » est aussi très sympa : des conseils de beauté, des masques contre les effets des hormones ou des conseils vestimentaires pour limiter la douleur ! Pourquoi pas se préparer une tisane anti-spasmodique à la menthe poivrée? Se détendre en musique? Enfin ce que vous voulez mais ce qui vous fait du BIEN! Toutes ces approches douces et alternatives sont autant de façon de PRENDRE SOIN DE SOI pour vivre du mieux possible avec nous-même!

Diapositive04

Liens :

* Groupe de parole : « Endo-girls » sur facebook : https://goo.gl/rRsucS; Débat organisé par l’association ENDOmind, informations sur la fan-page facebook : https://goo.gl/gJmnFy

* Initiatives professionnelles soutenues par ENDOmind : sophrologie, Yoga, réflexologie plantaire: http://goo.gl/bxpfuT

* Ma tambouille d’huiles essentielles pour massage-Mademoiselle Endo, vivre avec l’endométriose. https://goo.gl/YO9thj;

*  Blog et chaine Youtube « My endo diaries » :http://myendometriosisdiary.blogspot.fr/

Avec l’association ENDOmind. Merci à toute l’équipe!

ENDOmindlogo

3 commentaires sur “Endométriose & image de soi

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s